Café TRINACRIA

Café TRINACRIA
Café TRINACRIA - Gera Bertolone, clarinet
Café TRINACRIA - Roberto Stimoli, guitar
Cafe TRINACRIA duo récital classicisme sicilien

Songs

L'ultimo Amore. Excerpt from the live concert in duo Café TRINACRIA
These are just preview samples. You need a valid account and be logged in to hear the full tracks.
  • country:France
  • style(s):World, Classical Music
  • label:Sonora Recordings
  • type:Duo
  • instrumentation:instrumental, woodwind, guitar
  • artist posted by:SONORA Artist Management

Line up

  • Gera Bertolone (Clarinet)
  • Roberto Stimoli (Seven-string guitar)

Links

"Café Trinacria" est un superbe voyage, la mémoire poétique de la Sicile, un envol vers une musique lumineuse.

Gera Bertolone, clarinette, et Roberto Stimoli, guitare à 7 cordes, nous invitent de façon inédite à redécouvrir les plus belles pages du classicisme sicilien, celui des compositeurs du XIXème et début du XXème siècle.

C'est une époque musicale féconde en Sicile : le développement des voyages, les vagues migratoires, les salons de danse, les nouvelles tendances des éditeurs et des toutes jeunes maisons de disque contribuent fortement à l'émergence d’un répertoire nouveau et de grande qualité, remarquable et original.

Dans ce récital, Gera Bertolone et Roberto Stimoli en proposent de magnifiques transcriptions et interprétations : les danses de Giovanni Gioviale, auteur prolifique et virtuose de la mandoline, surnommé le « Paganini sicilien », comme Viale Fiorito (mazurka), L’ultimo Amore (valse lente), Amorino (polka)…, les pièces enregistrées par les ensembles en vogue à l'époque, comme I quattro siciliani et The six vagrants, ou encore la magnifique Sérénade d’autrefois du compositeur et mandoliniste Giuseppe Silvestri…

Les deux musiciens sont allés, dans les bibliothèques et archives, à la découverte de véritables perles, souvent méconnues ou oubliées aujourd'hui. Ils travaillent ensuite ensemble avec passion aux transcriptions inédites de ces pièces pour pouvoir les partager sur scène avec la plus grande générosité.

Les deux virtuoses défient alors toutes les acrobaties techniques de chacune de ces pièces. Leur créativité et sensibilité se libèrent dans un échange éclairé où la clarinette et la guitare dialoguent en osmose avec la plus grande finesse.

Avec la volonté affirmée de rompre pour les spectateurs toute forme de monotonie, les deux musiciens ont structuré ce récital comme un véritable voyage musical où alternent les pièces nostalgiques, les danses ensoleillées, de courtes parties solistes et deux chansons emblématiques de cette époque de la Sicile.

La Trinacria est le symbole de la Sicile et ce récital a été conçu dans l’état d’esprit des cafés-concerts. Nous pourrions imaginer que tout cela se déroule dans un café de Syracuse…